DOSSIER: L’AUTONOMIE INDIGÈNE : ni séparatisme, ni réserve, une citoyenneté pleine
31/01/1997

Création

En 1994, après le soulèvement armé de l’Armée Zapatiste de Libération Nationale (EZLN), les organisations sociales et civiques ainsi que les chefs religieux Mexicains ont réaffirmé la nécessité d’une présence internationale permanente au Chiapas pour aider à stopper ou réduire le risque de violence lié au conflit. Dans ce contexte, en 1995, diverses organisations internationales avec une longue trajectoire dans le domaine de la paix, des droits humains et de la non-violence ont réagi en créant une coalition de groupes des États-Unis, d’ Europe et d’ Amérique latine. Ils partageaient, non seulement de nombreuses inquiétudes concernant la situation au Chiapas, mais aussi l’espoir d’aider à la construction d’une paix juste et durable dans cet état. De cette coalition est né le projet SIPAZ (Service International pour la Paix).